Le Deal du moment : -50%
BODUM Bistro Set : Théière filtre 1 L + ...
Voir le deal
19.99 €

Partagez
 

 Aiyana - All men must die but death is not the end.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiyana
Aiyana
Messages : 8
Dragons d'or : 5
Localisation : Ici et là.

Aiyana - All men must die but death is not the end. Empty
Message# Sujet: Aiyana - All men must die but death is not the end.   Aiyana - All men must die but death is not the end. EmptyLun 27 Avr - 9:36


Aiyana

TELL US EVERYTHING
Parlons de lui.

Identité complète : Aiyana.
surnom : Aucun.
âge : 21 ans.
orientation sexuelle : Bisexuelle.
Statut civil : Célibataire.
Groupe : Survive.
avatar : Jessica Parker Kennedy.
Copyright : Avengedinchains.



Maison : Aucune.
Maison d'allégance : Targaryen.
Occupation/rôle/titre : Musicienne, espionne et offre ses services de Sans-Visage.

Parlons de vous.

Pseudo : Lyra.
âge : 28 ans.
type de personnage : Inventé.
fréquence de connexion : Tous les jours.
comment as-tu connu le forum ? : PRD.
 Un avis ? : Hormis la couleur qui me fait perdre ma souris, ça va. Je trouve le forum très beau et je suis contente de voir que l'on peut changer la fin de GoT.
 Code du règlement : OK by Dany



Histoire

Petite. Frêle. Elle court le long du ruisseau. Ses longs cheveux noirs et ondulés flottent derrière elle. Ses rires semblent animer le chant des oiseaux. Des mouvements troublent l'eau et des petits couinements aiguës joueurs semblent s'adresser à l'enfant. Une loutre barbote se laissant guider par le courant de la rivière. Elle plonge. Remonte à la surface. Lance des regards espiègles. Monte sur la rive. Attend. Retourne dans la maigre rivière. Éclabousse. Le cours d'eau se sépare en deux. L'animal prend le chemin de gauche. Elle nage vers une paroi rocheuse mêlée de branchages et s'engouffre dans un petit passage étroit. La petite fille se penche vers le petit passage. C'est trop petit. La loutre est partie ? Non ! Elle apparaît soudainement derrière l'humaine. Son pelage trempé caresse les mollets de la brune en courant autour d'elle. Il y a un autre passage. La loutre reprend son petit chemin et Aiyana cherche. Les couinements l'attirent. Ses petites mains écartent des branchages. Il y a une brèche plus grande. Elle s'y faufile puis tombe. Les larmes montent tandis que du sang commence à perler contre son genoux. Mais, les yeux ambrés et pailletés d'or de la petite fille se redressent et s'émerveillent devant le paysage.

Une couleur prédominante. Le bleu. Un élément calme et fort. Le cœur de toute la pureté divine en quelques clapotis rieurs. Une cascade creuse en fond. Quelques rochers plats qui paraissent flotter sur la surface plane de l'eau turquoise. Des plantes colorées ornent les rives, mais surtout... Les papillons. La petite n'en avait jamais vu autant au même endroit. Ils voletaient et tourbillonnaient vers le ciel. Cet endroit lui semblait magique. L'animal a disparu. Comme évaporé dans les airs. Le Maître de l'Harmonie ne fut jamais plus présent dans le cœur de la Naathi que ce jour. Ce lieu, exempt de toute supercherie, Aiyana y passera la plupart de son temps. Jouant de la musique et priant son Dieu. L'enfant viendra également se réfugier ici après que sa mère se soit fait capturer lors d'un raid au village. Les deux qui poursuivaient la gamine durent s'arrêter quand elle s'engouffra entre les branchages. Réveillant les papillons par son passage. L'homme au teint pâle retînt son compagnon. « N'y va pas ! Tu veux attraper cette maudite fièvre !? On a déjà sa mère de toute façon. » Les larmes coulant le long des joues de la Naathi, elle resta deux jours et deux nuits dans cet endroit qui avait su la protéger. La peur lui vrillait le ventre dès qu'elle pensait ne serait-ce qu'à en sortir la tête pour regarder de l'autre côté. Ce fut sa tante qui l’obligea a sortir.

Cela se reproduisit le lendemain. Un nouveau bateau flottait à l'horizon, caché par les rochers de la plage. La nuit. Encore. Le village fut pillé et la gamine n'eut pas le temps de se réfugier. Un homme. Il l'attrapa pour la porter sur son épaule. Elle se débat, pleure et hurle. Mais, il ne lâche pas. Aiyana atterrit sur un bateau avec d'autres membres de son peuple. Ses joues sont brûlantes de larmes. Elle maudit ces hommes venus d'Essos. Le trajet se fait long. Où vont-ils ? Elle n'en sait rien. Mais, quand elle voit ce que certains hommes font aux autres, Aiyana se dit qu'elle peut être utile. Elle ne veut pas rester dans la cale. Là où rôde le danger. Chaque jour, l'enfant supplie. Elle souhaite se rendre utile. Elle ne veut pas rester ici-bas. Et c'est une femme aux longs cheveux bruns qui finit par déclarer au capitaine : « Laisse-la donc se rendre utile... Ce n'est qu'une gamine, elle va pas sauter du navire ! » Avait déclaré la femme. Tout l'équipage l'appelait "Baelys-La-Sanglante". Ce qui ne rassurait pas vraiment la Naathi. Mais au moins, c'était grâce à cette forte femme qu'elle évitait l'enfermement dans les cales. C'était la seule à être un minimum gentille. « Qu'elle récure le sol, mais si elle s'abîme les mains, c'est toi qui paieras ! » Pour éviter que la future esclave ne perde de la valeur en s'abîmant les mains, Baelys-La-Sanglante les entoura d'un tissus avant de lui mettre ce qui ressemblait à des gants en cuir. C'est ainsi que la jeune fille se mit au travail. D'une oreille, elle écoutait les conversations. La destination : Astapor.

Une grande ville avec au sommet d'un bâtiment, une statue toute en or sculptée. Beaucoup de monde. Beaucoup de couleurs. Aiyana a peur. Elle aurait préféré rester sur le navire. Des chaînes lui sont placées aux poignets et aux pieds. Un collier en cuir l'étrangle un peu. Pourquoi tout est aussi ... rouge ? Le sable. Les murs. Les maisons. Baelys-La-Sanglante jette un regard nostalgique vers la petite alors que le capitaine du navire empoche une bourse d'or. Les minutes passent et des gens commencent à s'attrouper autour du marchand. Un homme plus particulier s'arrête. Il est vêtu de couleurs chaudes et des bijoux ornent ses atours. Il regarde Aiyana. Il l’ausculte presque. Sans douceur, il lui ouvre la bouche. Regarde ses dents. « Intéressé par la jeune Naathi, Votre Bonté ? Elle vient tout juste d'arriver ! » Aiyana à sept ans et elle entame sa vie d'esclave. Ce maître est un notable d'Astapor. Azdan. Sa demeure est grande. Il y a une autre esclave Naathi un peu plus âgée et deux Yi-Tiens dont un eunuque. Le sort réservé à Aiyana n'est pas ce qu'il y a de pire. Elle doit danser avec des serpents ou jouer de la musique lors des nombreuses réceptions. Le maître est un homme vraiment exécrable. Il a la violence facile. C'est auprès de la plus grande Naathi, Kara, que Aiyana doit tout apprendre. Un jour où son "instructrice" se fait passer à tabac pour un simple verre de vin renversé, elle déclare à la gamine qui persiste à prier : « Ne cherche pas le Maître de l'Harmonie, Aiyana. Ici, il n'y a que la mort. ». La gamine en voyait souvent une autre qui avait à peu près son âge. Asharaz était son prénom. Elle aussi venait de l'île de Naath. Leurs deux maîtres passèrent un accord pour que Aiyana apprenne le Haut-Valyrien avec celle-ci contre de l'or.

Un jour, un gamin est arrivé. La peau claire, les cheveux blonds en bataille et des vêtements sombres semblables à ceux des palefreniers. Il a salué le maître par un "Valar Morghulis". Et l'hôte répondit "Valar Dohaeris". Aiyana parlait désormais couramment le Haut-Valyrien grâce à Asharaz, mais ces mots là ne lui disaient rien en guise de salutation. Face à cet enfant, le maître avait une mine plus que sérieuse. Respectueuse même. Chose dont la gamine fut surprise puisque Azdan ne respectait rien ni personne hormis lui-même. « Le dieu multiface accepte de donner une bénédiction. Mais l'or ne suffira pas pour cette cible. Cet homme devra faire un sacrifice. » La jeune-fille écoutait attentivement la conversation, bien qu'elle n'était présente, avec Kara, que pour servir de décoration. « Cet homme devra offrir cette jeune-fille au dieu multiface. » Fit le gamin en montrant du doigt la petite danseuse. Les yeux écarquillés, elle prit peur. Ce fut la main rassurante de "sa grande-sœur" qui l'empêcha de partir en courant. Azdan se leva, jeta un regard noir à la jeune Naathi avant de se retourner vers le gamin. « Elle me rapporte beaucoup d'argent ! Choisissez quelqu'un d'autre ! » En effet, les amis du maître aimaient beaucoup les enfants. Beaucoup trop ... L'adolescent resta un instant silencieux. Il y avait tellement de mystères autour de lui, de sa manière de parler et de ce dieu étrange. « Une vie contre une bénédiction. Ce garçon peut repartir s'il n'est pas pris au sérieux. » Azdan finit par accepter. Aiyana allait devoir quitter cette demeure. Le soir, elle dut suivre l'adolescent jusqu'à un petit navire.

Avant d'arriver à Braavos, le garçon avait retiré son visage. Surprise et effrayée, Aiyana se trouvait devant un homme grand aux cheveux mi-long tirant sur le roux et âgé de la cinquantaine environs. « Cette fille n'a rien à craindre. » Dit-il d'une voix caverneuse. Il s'approcha de la Naathi et lui retira son collier de cuir. « Et cette fille n'est plus une esclave. Elle pourrait trouver en la demeure du noir et du blanc, un lieu où se réfugier. » Elle ne comprend pas. A-t-elle vraiment le choix ? Après deux longs jours de navigation, le soleil se lève avec un énorme rugissement. Aiyana se réveille en sursaut et voit le fameux titan de Braavos qui surplombe la ville. L'homme, appelé Vilkas, lui explique l'histoire de la statue au bouclier et à l'épée brisée. Il lui explique aussi le culte du Dieu Multiface. « Le maître de l'harmonie est aussi le dieu multiface ? » Demanda l'enfant, surprise et fascinée alors que le navire accostait au port. L'homme lui répondit que oui. Que tous les dieux n'étaient qu'un visage de celui aux milles visages. Elle n'avait pas le choix que de rejoindre la demeure du noir et du blanc. Âgée de dix ans, presque onze, Aiyana ne savait pas se débrouiller. Elle souhaitait en savoir plus. En apprendre plus. Une fois à l'intérieur, la Naathi fut frappée par la sérénité du lieu. C'était calme, rassurant. Une multitude de cheminées crépitait et au milieu de la salle, un grand bassin. Débarrassée de ses chaines, on lui confia de nouveaux vêtements et un lit.

Aiyana se rendait utile. Elle passait le balais, nettoyait le sol et entretenait les cheminées. Il y avait des jours où des gens venaient supplier les membres du culte pour recevoir la bénédiction du Dieu Multiface. Observant cela, la jeune-fille compris qu'il s'agissait en réalité de la mort. Tant de fois elle avait regardé un homme donner l'eau du bassin à boire a celui qui le suppliait. Un an plus tard, ce fut une connaissance qui franchit les portes. Kara. Le visage tuméfié, de nombreuses cicatrices. Elle avait été défigurée. A peine reconnaissable. Elle demandait la bénédiction. Aiyana comprenait qu'elle ne pouvait pas aller à l'encontre de cela. Mais, elle pouvait au moins le faire elle-même. La jeune-fille supplia Vilkas et il accepta. Observant chacun de ses gestes et paroles. Aiyana guida celle qu'elle avait considérée comme une grande-sœur jusqu'au bassin où elle l'aida à s'asseoir. Kara demanda alors si elle souffrirait. Elle ne semblait pas reconnaître la jeune Naathi, ce n'était pas plus mal. Cependant, ce fut difficile pour elle de donner la mort à celle qui lui avait tant appris. Aiyana saisit une petite coupe puis la plonge dans l'eau sombre du bassin, prenant exemple sur ses aînés qu'elle avait vu tant de fois répéter ce geste. « Toutes la souffrance va s'envoler, levant le voile sur un autre chemin. » La mort n'était pas la fin. Pas à ses yeux. Caressant les cheveux de son ancienne "grande-sœur" d'une main, elle porte la coupe avec douceur à ses lèvres. Cette dernière, après avoir bu, avoue ne plus se souvenir des papillons de leur lieu de naissance. La gamine a du mal à se souvenir elle aussi, mais en fermant les yeux, elle revoit ces merveilleux papillons. « Il fait chaud et l'air est parfumé des fruits poussant dans les arbres. Tu es bien, tellement bien que tu te laisse tomber sur un bosquet de fleurs. » Les yeux clos, Kara semble commencer à se détendre. « Soudainement, plein de couleurs s'élèvent autour de toi. Ils sont là, au dessus de toi. Battant leurs ailes avec grâce et délicatesse. Regarde les voler vers les cieux... » La tête de Kara devenait lourde contre ses cuisses, la jeune fille dut accompagner la Naathi jusqu'au sol. Son cœur ne battait plus et instinctivement, Aiyana se mit à pleurer.

Grâce à sa douceur, la preuve de son observation et de sa volonté, Vilkas donna le droit à la jeune-fille de l'assister au nettoyage du corps. Il voyait bien que c'était tout nouveau pour elle. D'avoir donné la mort. De la côtoyer comme maintenant. Et c'était normal. Vilkas était satisfait de remarquer que Aiyana agissait calmement, avec patience et amour. Mais, serait-ce la même chose avec une personne qu'elle ne connaissait pas ? Il allait tester la jeune-fille. Elle avait du potentiel pour devenir une membre importante de la demeure du noir et du blanc. Plus le temps passait et plus Aiyana se montrait digne de servir le dieu multiface. Elle grandissait entre les murs sombres. Donner la bénédiction par le bassin et nettoyer les corps était devenu un travail qu'elle prenait très au sérieux. Un jour, son mentor lui posa une étrange question. « Qui es-tu ? » Cela méritait réflexion. Qui était-elle vraiment hormis une Naathi du nom de Aiyana ? Elle avait été une fille, puis une esclave avant d'arriver ici. C'est avec spontanéité qu'elle répondit. « Je ne suis qu'une humble servante du Dieu Multiface. » C'est alors qu'elle commença son apprentissage. Le combat. La manipulation. La furtivité. La création de poisons. Tout en continuant de nettoyer le temple, de donner la bénédiction et de s'occuper des corps. Vilkas était très fière de celle qu'il avait prit sous son aile. L'un des membres de la demeure du noir et du blanc vint même l'aider à rendre ses mensonges véridiques. Aiyana eut plusieurs missions au sein de Braavos. A ses dix-huit ans, elle fut testée pour savoir si elle méritait d'être une Sans-Visage. Devant prendre la vie d'une ancienne connaissance : Baelys-La-Sanglante. La seule personne qui s'était montré un tant soit peu gentille quand la Naathi avait été arrachée des siens.

Aiyana ne fut équipée que d'une vieille pièce de fer représentant le culte, d'une fiole de poison et d'un mince coutelas aiguisé. Elle devait se débrouiller pour atteindre Astapor par ses propres moyens et s'occuper de la femme qui y serait le moment venu. La Naathi se mit au travail. Cherchant un bateau, se rendant jusqu'à la cité. Grâce à la pièce, le Capitaine Braavien la laissa monter à bord. Après un long voyage, ses yeux furent agressés par tout ce sable rouge comme la toute première fois et son coeur fut gonflé par la peine en se remémorant son ancienne vie paisible. Mais ce n'était pas l'heure de pleurer sur son sort. Aiyana savait où se trouvait son ancien maître et la tentation de lui écourter la vie fut plus que puissante. C'est avec une grande volonté qu'elle se retînt de faire cela. Elle voulut également revoir Asharaz, mais, elle n'était pas là pour ça non plus malheureusement. Elle devait se concentrer sur sa mission. La jeune-femme savait par où elle arriverait. Elle se plaça un peu en retrait puis attendit deux jours sans boire ni manger. Ignorant être surveillée par un Sans-Visage, la servante du dieu multiface finit par apercevoir la chevelure noire de Baelys-La-Sanglante. Étrangement, elle n'était pas suivie de l'équipage. L'ancienne esclave observa la femme. Elle entra dans une auberge et fit monter un plateau repas. Tout d'abord, la jeune-femme se fit passer pour une serveuse. Ce qui ne fut pas si complexe que ça. Le second jour, elle porta ce fameux plateau repas dans la chambre de Baelys-La-Sanglante, n'oubliant pas d'empoisonner son verre d'eau. « Est-ce qu'on se connait ? » Demanda t-elle à la fausse servante. Aiyana déclara que oui, dans une ancienne vie, elles s'étaient connues. La pirate semblait savoir qui était la jeune femme face à elle et pourquoi elle était là. « Tu viens te venger, n'est-ce pas ? ... Je savais qu'un jour ou l'autre, quelqu'un viendrait pour moi. » Aiyana s'assied sur le rebord du lit en hochant la tête de droite à gauche. Affirmant que la vengeance ne guidait pas ses pas. Seulement le Dieu Multiface. Elle saisit le verre d'eau et le tendit à celle qui lui avait évité la violence des cales du navire. « Bois... Je ne souhaite pas devoir te faire du mal... » Fit Aiyana. La pirate donna un coup dans le verre, mais à peine eut-elle la main sur le pommeau de son épée que le coutelas aiguisé de la jeune-femme lui fut plantée en pleine poitrine. Comme avec tous les autres, elle accompagna la voyageuse jusque dans la mort.

Quand Aiyana revînt de ce périple avec le corps inerte de Baelys-La-Sanglante, elle fut nommée "sœur" par ses mentors. Après avoir nettoyé ce corps, Vilkas enseigna à la nouvelle Sans-Visage comment couper un visage avec un poignard en argent nommé "Poignard ou Lame des âmes". Comment les entretenir et comment les mettre et les défaire. C'est alors qu'elle fut envoyée à Westeros pour faire naître dans le cœur des Westerosis, le culte du Dieu Multiface. Dictant qu'il fallait bien des bénédictions à l'Ouest. Aiyana reçu officiellement son poignard des âmes avec une grande humilité quelques jours avant ses dix-neuf ans. Puis, elle s'en alla avec regrets au continent de Westeros. Là où elle ne connait personne et là où il y a tant de complots et de guerres. Arrivée à Dorne, elle commence à s'intéresser à l'histoire de Westeros. Elle n'était pas une politicienne et n'était pas née à ici. Aiyana garda comme couverture la musique puis fit le tour des régions avec de multiples visages. Observant les divers camps et travaillant dans l'ombre. De Dorne aux Terres de l'Orage. Du Bief aux Îles de Fer. Des Terres de la Couronne jusqu'au Conflans et du Val jusqu'aux Terres de l'Ouest. La Sans-Visage assiste à l'histoire qui se déroule quand elle arrive dans le Nord. Cmmençant à prendre le parti de Daenerys Targaryen.





Revenir en haut Aller en bas
Aiyana
Aiyana
Messages : 8
Dragons d'or : 5
Localisation : Ici et là.

Aiyana - All men must die but death is not the end. Empty
Message# Sujet: Re: Aiyana - All men must die but death is not the end.   Aiyana - All men must die but death is not the end. EmptyLun 27 Avr - 9:37


Test RP

TELL US EVERYTHING
Trouver le bon roi pour le Trône de Fer. C'était ce que souhaitait la Naathi maintenant qu'elle était à Westeros. Mais pour cela, il lui fallait connaître le roi actuel. Dans l'ancienne vie, en voyageant, elle avait pu constater que rares étaient ceux qui avaient pleurés la mort de Joffrey Baratheon. Mais depuis cet étrange retour en arrière, peut-être avait-il changé ? Pour cela, Aiyana  devait glisser ses oreilles partout et observer. Avec le nombre de servants et servantes, il n'avait pas été complexe de se glisser parmi ceux-ci. Particulièrement parmi les servantes qui gardaient les malades du Donjon-Rouge. N'usant pas de Visage, elle s'était simplement présentée par un faux nom. Naïade. On ne lui avait rien demandé de plus.

La Sans-Visage s'occupait depuis trois jours, environs, d'une noble fiévreuse. Le mestre semblait ne pas savoir de quoi souffrait cette femme. Il se contentait donc de lui donner du lait de pavot en quantité fort peu raisonnable au goût de la jeune Naathi qui avait étudié l'alchimie dans la Demeure du Noir et du Blanc. Et donc, les poisons mais également les soins. Aiyana  était loin d'être une grande guérisseuse. Elle ne se considérait d'ailleurs pas comme tel, mais au bout du second jour, elle avait - d'elle-même, diminué la dose de lait de pavot et ajouté une fiole mélangeant du thym et du gingembre frais. La disciple du Dieu multiface avait beau être un assassin, elle restait humaine avant tout.

Elle ouvrit doucement la porte et voyant la jeune Kaithren Lannister sur le sofa, elle s'excusa instantanément. « Pardonnez-moi, Ma Dame, j'aurais dut frapper. Cela ne se reproduira pas. » Aiyana  était tout de même bien contente de voir l'état de la noble s'être amélioré un peu. Assez pour avoir bougé. « Je me réjoui de voir que vous allez un peu mieux. Je viens vous apporter votre repas. » Une voix douce et mêlée d'un accent d'Essos naturel. L'assassin se montrait tout à fait polie, souriante et avenante. Comme elle l'était au naturel. Elle se dirigea vers la table où elle déposa le plateau. « Souhaitez-vous déjeuner à table ou bien sur le sofa ? »

Aiyana devait bien se l'avouer, ce maux dont souffrait la noble dame l'intriguait. Elle aurait aimé savoir ce qui pouvait bien lui donner une telle fièvre. Peut-être la saison ou bien l'environnement. Ce qui serait étrange puisque personne d'autre au Donjon Rouge ne souffrait comme elle. Peut-être était-ce à force de se ronger les sangs ? Sur l'Île de Naath, on disait souvent que les maux de l'esprit se manifestaient par le corps. Mais peu importe, ce n'était pas ses affaires.

Revenir en haut Aller en bas
crown admin Dae
Daenerys Targaryen
Daenerys Targaryen
crown admin Dae
Messages : 299
Dragons d'or : 66
Localisation : Peyredragon

Aiyana - All men must die but death is not the end. Empty
Message# Sujet: Re: Aiyana - All men must die but death is not the end.   Aiyana - All men must die but death is not the end. EmptyLun 27 Avr - 10:23

Omagad elle est de mon côté ! Bienvenue à toi sur Valar, ce perso à l'air super intéressant, je fonce lire ce que tu as déjà écrit.
Si tu as les moindres questions surtout n'hésite pas, on est là.
Trop hâte de rp avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Peace Admin ES
Eddard Stark
Eddard Stark
Peace Admin ES
Messages : 148
Dragons d'or : 152
Localisation : Winterfell

Aiyana - All men must die but death is not the end. Empty
Message# Sujet: Re: Aiyana - All men must die but death is not the end.   Aiyana - All men must die but death is not the end. EmptyLun 27 Avr - 13:29

Bienvenue parmi nous charmante demoiselle. N'hésite pas si tu as des questions ^^
Revenir en haut Aller en bas
revenge
Catelyn Stark
Catelyn Stark
revenge
Messages : 143
Dragons d'or : 101
Localisation : Winterfell

Aiyana - All men must die but death is not the end. Empty
Message# Sujet: Re: Aiyana - All men must die but death is not the end.   Aiyana - All men must die but death is not the end. EmptyLun 27 Avr - 15:27

Bienvenue par ici joli demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Surive
Hélios Crayn
Hélios Crayn
Surive
Messages : 22
Dragons d'or : 33

Aiyana - All men must die but death is not the end. Empty
Message# Sujet: Re: Aiyana - All men must die but death is not the end.   Aiyana - All men must die but death is not the end. EmptyLun 27 Avr - 19:17

Bienvenu à toi
Revenir en haut Aller en bas
Aiyana
Aiyana
Messages : 8
Dragons d'or : 5
Localisation : Ici et là.

Aiyana - All men must die but death is not the end. Empty
Message# Sujet: Re: Aiyana - All men must die but death is not the end.   Aiyana - All men must die but death is not the end. EmptyLun 27 Avr - 23:03

Merci à tous pour cet accueil ! Aiyana - All men must die but death is not the end. 1214427616
Revenir en haut Aller en bas
revenge
Catelyn Stark
Catelyn Stark
revenge
Messages : 143
Dragons d'or : 101
Localisation : Winterfell

Aiyana - All men must die but death is not the end. Empty
Message# Sujet: Re: Aiyana - All men must die but death is not the end.   Aiyana - All men must die but death is not the end. EmptyLun 27 Avr - 23:07

Merci à toi d'être venue sur notre forum ! J'espère que tu vas t'amuser ! J'aime beaucoup ta présentation et j'ai hâte de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
crown admin Dae
Daenerys Targaryen
Daenerys Targaryen
crown admin Dae
Messages : 299
Dragons d'or : 66
Localisation : Peyredragon

Aiyana - All men must die but death is not the end. Empty
Message# Sujet: Re: Aiyana - All men must die but death is not the end.   Aiyana - All men must die but death is not the end. EmptyLun 27 Avr - 23:16

Je plussoie Catelyn j'adore ta plume et ce que tu as fait de ce personnage. Il me tarde que tu sois validée.
Revenir en haut Aller en bas
Aiyana
Aiyana
Messages : 8
Dragons d'or : 5
Localisation : Ici et là.

Aiyana - All men must die but death is not the end. Empty
Message# Sujet: Re: Aiyana - All men must die but death is not the end.   Aiyana - All men must die but death is not the end. EmptyLun 27 Avr - 23:27

J'ai bientôt terminé le test rp, du coup j'ai hâte aussi huhu !
Revenir en haut Aller en bas
Surive
Meyra Atleen
Meyra Atleen
Surive
Messages : 48
Dragons d'or : 26
Localisation : Westeros

Aiyana - All men must die but death is not the end. Empty
Message# Sujet: Re: Aiyana - All men must die but death is not the end.   Aiyana - All men must die but death is not the end. EmptyMar 28 Avr - 20:11

Bienvenue à toi beauté  Aiyana - All men must die but death is not the end. 1766366107 Quel personnage rafraîchissant ! Au plaisir de te retrouver en RP  Aiyana - All men must die but death is not the end. 2933211348
Revenir en haut Aller en bas
revenge
Rhaenys Marei Targaryen
Rhaenys Marei Targaryen
revenge
Messages : 42
Dragons d'or : 14

Aiyana - All men must die but death is not the end. Empty
Message# Sujet: Re: Aiyana - All men must die but death is not the end.   Aiyana - All men must die but death is not the end. EmptyMer 29 Avr - 5:20

Team Targaryen!!! Bienvenue par ici avec ta petite sans visage toute mimi.
Revenir en haut Aller en bas
Aiyana
Aiyana
Messages : 8
Dragons d'or : 5
Localisation : Ici et là.

Aiyana - All men must die but death is not the end. Empty
Message# Sujet: Re: Aiyana - All men must die but death is not the end.   Aiyana - All men must die but death is not the end. EmptyMer 29 Avr - 11:42

Que de compliments ! Merci beaucoup ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Peace Admin ES
Eddard Stark
Eddard Stark
Peace Admin ES
Messages : 148
Dragons d'or : 152
Localisation : Winterfell

Aiyana - All men must die but death is not the end. Empty
Message# Sujet: Re: Aiyana - All men must die but death is not the end.   Aiyana - All men must die but death is not the end. EmptyMer 29 Avr - 12:33


Aiyana

VALAR DOHAERIS
et voici que ta garde commence !

Elle ne prendra fin que le jour de ta mort. Ou pas ^^
Félicitations, te voilà membre intégrante de VALAR MOGHULIS.
Voici quelques petits conseils pour mieux t'intégrer dans cette petite famille de frères jurés:
-créer une fiche de liens pour sociabiliser
-créer une fiche de RP pour qu'on puisse te harceler de RP par milliers
-recenser ton avatar dans les bottins.
Si tu as les moindres questions, l'équipe du staff est à ta disposition, n'hésite pas à nous le faire savoir dans les demandes ou par MP si c'est trop perso. Dans ce sujet tu pourras également faire des demandes de double compte (DC) ou scénario si tu en as envie un peu plus tard.

Bon jeu sur VALAR MOGHULIS.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Aiyana - All men must die but death is not the end. Empty
Message# Sujet: Re: Aiyana - All men must die but death is not the end.   Aiyana - All men must die but death is not the end. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Aiyana - All men must die but death is not the end.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VALAR MORGHULIS :: Ice & Fire :: Présentations des papiers :: Présentations validées-